Soutenez le PS

Adhérez au PS

Manuel Valls rencontre la section de Dakar

L’assemblée générale s’est tenue en présence de Manuel Valls et de deux de ses collaborateurs, Sébastien Gros (chef de cabinet) et Ibrahim Diawodoh-Njim (conseiller spécial). Une soixantaine de personnes y ont participé.

Deux heures de débat ont permis d’évoquer la situation de la France après les cantonales et, surtout, d’échanger sur le projet socialiste 2012. D’une manière générale, les participants ont estimé qu’ils se reconnaissaient dans les valeurs affichées ; ils ont toutefois souligné un certain nombre de  creux (manque de précisions sur le financement des diverses mesures, analyse trop succincte de la marge de manoeuvre des  gouvernants élus  en   2012…..)  que le vainqueur des primaires devra combler.

Beaucoup d’interventions ont porté sur le profil idéal de celui qui aura à incarner et à personnaliser ce projet. Une majorité pense qu’il faudrait retenir, parmi les candidats, celle ou celui qui semblera, compte tenu du contexte, « la (le) plus utile pour la France ». Parmi les qualités citées, on a noté la capacité à parler un langage de vérité de manière à redonner confiance à une population lucide déçue par les politiques,  la capacité à se mettre en phase avec les préoccupations des Français, à susciter un vote » pour » plutôt qu’un vote « contre »…

La tâche de la personne désignée pour représenter le PS sera difficile car la situation sera particulièrement complexe : multiplication des candidatures, électeurs difficiles à mobiliser, poids non négligeable du Front National…

Au cours des débats, Manuel Valls a répondu avec précision à de nombreuses questions ; il a notamment insisté sur  le travail en équipe – auquel ont participé tous les candidats à la Primaire ou leur représentant-  qui a permis l’élaboration du projet pour le changement et sur la nécessité de se rassembler autour de celui (ou celle) qui sera désigné (e) par la Primaire.

Vue de la salle

En outre, il a évoqué à la demande  de l’assistance les diverses actions mises en place à Evry pour faciliter le « Vivre ensemble »  et les projets d’Evry dans le cadre de la Coopération décentralisée avec les villes de Gaza, Bamako, Dakar, Kayes et Nouakchott.

Enfin, c’est un rite à Dakar, la réunion s’est terminée par des considérations sur le gel de la neuvième circonscription. Il importe selon la section de mettre fin à cette situation pour bien montrer aux électeurs de cette circonscription, quelles que soient leurs convictions politiques, qu’au PS le mot « démocratie » a du sens.

Hassan Bahsoun, secrétaire de la section, a vivement remercié Manuel Valls pour son écoute et la qualité de ses interventions. Au cours du « pot de l’amitié  » qui a suivi l’Assemblée Générale, on a pu noter la satisfaction des participants au terme d’une réunion jugée « très constructive ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.